10Km d'Héricourt

RESULTATS 2018

Course des As   -   Course mixte   -   Course des lapereaux -   Course des lièvres

PHOTOS 2018

Photographe 1Course des lapereaux -  Course des lièvres -  5Km -  Course des As -  AutresPodium

Photographe 2Course des lièvres -  5Km -  Course des As -  AutresPodium

VIDEO 2018 : https://youtu.be/4d5KXC6uHvE

Autres photos réalisées par un coureur : https://photos.app.goo.gl/nce7QRshiy8FgGLb7

Ce topo vient en complément de celui de Fred VANNSON qui nous a déjà bien fait vibrer, un grand merci à Fred GRAND :

« Le WE des 6, 7 et 8 juillet, 12 athlètes des SGH étaient présent à Val d'Isère à l'occasion du High Trail Vanoise.

Ce coin de Savoie est exceptionnel : Le massif de la Vanoise, les cols de l'Iseran limite entre la Haute Maurienne et le Haute Tarentaise, Bonneval sur Arc (lieu où nous logions), autant de photos ou de cartes postales faites par chacun d'entre nous, qui resterons gravées dans nos mémoires.

Comme d'habitude pour ce type d'épreuves , l'organisation proposait x formats de courses : Des courses jeunes , un KV ( kilomètre vertical ) , un 20 kms , un 42 kms / 3600m D+ ( Trail des 6 cols ) , et un 70 kms / 5400m D+ ( High Trail Vanoise ).

Nous mettons en avant l’organisation au top par le club des sports de Val d'Isère et ses gros moyens, avec certaines personnalités d'ailleurs bien connues :

Son très sympathique président Vincent JAY médaillé olympique de biathlon ou l'infatigable speakeur Dominique CHAUVELIER x fois champion de France de course sur route.

Des personnes incroyablement disponibles lors d'échanges ou à l'occasion de la présentation de notre club des SGH, ce que nous n'avons pas manqué de faire, même sur TV Val d'Isère.

Ces anciens sportifs de haut niveau sont réellement impressionnés par notre capacité à pratiquer en amateur ce sport tellement prenant qu'est l'ultra trail. 

Ils ont quand même finis par refroidir l’ambiance, annonçant des courses, en particulier le format 70 kms, comme étant l'un des trails les plus durs et relevé d'Europe, de par les pentes et l’altitude, le tout entre 1800 m et 3600 m.

Un minimum prévenus, nous savions déjà tous que çà serait extrêmement ardu avec ses barrières horaires très serrées. Même pour les plus aguerris, il ne faudrait pas trainer en route ou s'éterniser aux ravitos.

Nous souhaitons aussi remercier toute la sympathique famille CAMETTI, en vacance dans le secteur. Céline n'a pas été avare d'encouragements tout au long des courses.

Stéphane a d'ailleurs été l'instigateur de ce WE course à Val d'Isère.

Côté résultats :

Le dimanche, sur la course jeune 12/15 ans, 2 kms / 70 m D+, Perrine CAMETTI termine en 11'14", elle se classe 5° féminine et monte sur le podium.

Au préalable le vendredi, Dominique QUETIN partait pour son KV (1000 m de dénivelé pour à peine plus de 3 kms).

La fameuse face de Bellevarde et sa descente olympique en était le terrain de jeu.

L'ensemble du groupe l'a soutenu; 2 trajets allé/retour en télécabine gratuits pour l'occasion.

Les 5°, le vent et le brouillard au sommet ne sont pas venus perturber notre ami qui s'était fixé l'objectif de passer sous l'heure, ce qu'il a fait en 57'37".

Lors du retour, c'est là que l'interview avec TV Val d'Isère a eu lieu, moment très sympathique de convivialité. Les SGH passent à la télé !

Nous tenons aussi à remercier notre Dom pour l'impeccable organisation de ce WE.

Puis le samedi départ à 8h30 du Trail des 6 cols (3600 m D+ sur 42 kms).

3 collègues sont au départ : Steph (revanchard par rapport à l'édition 2016), Rémi BOLMONT et Jérome MULLER (les 2 compères pas des plus optimistes la veille du départ).

Steph qui connait le parcours part devant. Rémi et Jérome font course communes sur la première partie et sont très prudents.

Puis ensuite, les kms usant les organismes, chacun fait sa course.

Steph dit " Au ravito du col de l'Iseran 2, je fais une hypothermie suite à l'ascension de l'Aiguille Pers (3300 m), il m'a fallu attendre 30 mn avant de pouvoir reprendre la route, et c'est recouvert de plusieurs couches que je rattrape Jérome qui m'avait doublé au ravito, et nous décidons de finir la course ensemble, esprit de groupe trail «.

Jérome signale avoir beaucoup souffert musculairement dans les descentes et se dit très surpris d'avoir su terminer ce truc de dingue.

Rémi fini marqué. Rejoint par Fred MATOSEVIC sur le grand format, ce dernier décide d''accompagner son pote en souffrance.

Un mail très touchant de Rémi qui remercie et félicite ces collègues, illustre bien l'état d'esprit rare des membres qui composent ce groupe.

Quel bonheur de voir nos 3 gaillards rayonnant après leur arrivée.

Enfin, le samedi départ à 4H00 du High trail Vanoise (5400 m D+ sur 70 kms).

7 fadas sont au départ. Nous avons quand même tous biens mesurés les difficultés qui nous attendaient.

Fred VANNSON et Yoann LORRAIN semblent plutôt décontractés.

Fred MATOSEVIC semble plus tendu que d'habitude.

Joel CONTE et Damien PAGNOT paraissent très tendus.

Audrey BERNARD et moi sentons déjà que ça va être très dur et que la barre est peut-être un peu haute.

La course est superbement décrite dans le topo de Fred V.

Les capacités athlétiques générales ont parlées, seuls les plus forts parviennent à finir.

Les 2 grands moments restent quand même la Grande Motte et ses 3650 m, puis l'Aiguille Pers et ses 3300 m, passages en très haute montagne, de l’escalade, 20 kms de parcours enneigé, ou le port de crampons (YAKTRAX) ont été parfois obligatoires ou conseillés.

Audrey, pas en jambes dès le départ, doit s'arrêter au ravito du lac de Sassière au 42° km; " j'ai été incapable de repartir après m'être assis " a-t-elle dis. Nous comprenons la frustration. Mais nous pensons aussi que nous ne devons pas trop jouer avec nos propres limites. A un moment, il est raisonnable de savoir l'accepter.

Yoann, en manque de préparation, arrêté au ravito du Fornet au 49° km; on s'est certainement croisé au ravito du lac de Sassière ou il n'y avait pas plus de 5 coureurs, mais on ne s'est pas vu ! Je suis déjà convaincu que notre ami, finisher UTMB l'année dernière, contrarié par le 1e  abandon de sa carrière, se présentera à niveau au départ l'année prochaine.

Perso, je suis très bien la première partie de course, j'en suis même surpris. Mais la pression des barrières horaires ensuite et une certaine négligence au niveau hydratation ont entrainé un abandon à mi col de l'Iseran au 52 ° km et 4000 m D+ fait. Je ne suis pas déçu de cette issue, je reste lucide, il m'aurait fallu au minimum 19 heures, alors que les barrières étaient à 17 heure 30. Ca ne remet pas en cause ma participation à l'UTMB fin aout ou je pense que les barrières me conviendront mieux.

4 collègues parviennent à finir. 221 concurrents seront classés sur les 380 partants.

Fred V fortement marqué à l'arrivée et Damien dans le dur toute la fin de la course et plusieurs fois nauséeux ont décidé de faire course finale commune. Ils disent que çà leur a certainement permis de rester dans les clous , " à 9 ' des barrières à un moment " signale Fred V . Ils terminent en 17 heures 15' finalement classés 212 et 213 °.

Joel a fait un début de course prudente, il termine apparemment assez fort. Il se classe 167° en 16 heures 21'. C'est un excellent résultat. Chapeau binôme. " Je ne suis pas très optimiste pour l'UTMB fin aout " dira-t-il après. Nous sommes au contraire tous convaincu que tous çà se présente sous les meilleures hospices pour lui !      

Fred M, quant à lui, nous a une nouvelle fois démontré toutes ses capacités et son potentiel. " Ça m'a rappelé l'Echappée Belle en Belledonne, et j'ai pour la 1° fois ressenti des débuts de nausée " a-t-il dit. Il termine en 15 heures 58' et 149°, course réalisée sans les bâtons, en ayant perdu une quinzaine de mn à aider Rémi. Quelle satisfaction personnelle cela doit être !        

Nous croisons d’ores et déjà les doigts pout lui pour la " Diagonale " à la réunion à l'automne.

Maintenant quelques jours de repos bien mérités s'imposent.

A très bientôt pour de nouvelles aventures. »